34.8 C
Port-au-Prince
19 juin 2021
INTERNATIONAL

La condamnation de l’ancienne-presidente sud-coréenne est confirmée

© %author%

Ce 14 juin, La Cour suprême sud-coréenne a définitivement confirmé la condamnation de l’ex-présidente Park Geun-hye à 20 ans de prison. Elle avait été condamnée en 2018 pour corruption et abus de pouvoir.

Première femme élue présidente en Corée du Sud, Mme Park avait été condamnée à 30 années de prison pour corruption et abus de pouvoir. Une série de recours et de nouveaux procès avaient par la suite ramené sa peine à 20 ans de détention. 

Elle avait été reconnue coupable d’avoir reçu ou demandé des dizaines de millions de dollars de conglomérats sud-coréens, dont Samsung Electronics, d’avoir partagé des documents classés secrets, d’avoir mis sur une liste noire des artistes critiques de sa politique ou encore d’avoir limogé des responsables qui s’opposaient à ses abus de pouvoir. 

En plus des vingt (20) ans de prison, Park Geun-hye a été condamnée à deux (2) années de prison pour des infractions aux législations électorales. Ces peines n’ayant pas été confondues, l’ex-dirigeante aura plus de 80 ans si elle purge l’intégralité des 22 années de prison auxquelles elle a été condamnée. 

Related posts

LA MAISON CHANEL CRÉE UN FOND D’AIDE AUX ARTISTES CONTEMPORAINS

Darline Honoré

Macron giflé : l’auteur est condamné à la prison

Marckenley Elie

Une haïtienne tuée à coups de machette au Brésil

Maranatha Jean-Louis

Leave a Comment