25.8 C
Port-au-Prince
19 juin 2021
INTERNATIONAL

« Le chaos a atteint son apogée » dixit le poéte et écrivain Jean d’Amérique

© %author%

Poète et écrivain haïtien, Jean D’Amérique a été reçu sur le plateau de l’émission « Invité du jour » de France 24 ce 03 juin 2021. Il en a profité pour parler de la réalité actuelle du pays qu’il a qualifiée de chaos.

Le 03 juin dernier, l’émission Invité du jour de la chaîne de télévision française, France 24 avait reçu sur son plateau le poète et écrivain haïtien Jean d’Amérique. Une occasion dont a profité l’artiste pour dresser un tableau de la situation catastrophique dans laquelle est plongé Haïti.

Répondant à la question de savoir si le tremblement de terre meurtrier qui a frapé le pays en 2021 est à l’origine de ce moment tragique dans lequel vivent les haïtiens, Jean d’Amérique a avoué que ces violences, ces problèmes étaient déjà là mais, la mauvaise gestion de nos dirigeants les a agravés.

Jean d’Amérique estime que cette situation terrible ne dâte pas d’hier, et n’est pas créée par le peuple haïtien lui même.

Selon ce qu’il a affirmé, c’est plutôt l’État qui s’est inscrit dans une logique où il alimente la violence et la peur, ce qui selon lui est le signe pathognomonique d’une dictature. Et, aujourd’hui on a l’impression que les autorités ont perdu le controle. Par conséquent, ce dernier serait le principal responsable. « C’est la raison pour laquelle le chaos a atteint son apogée en Haïti » a-t-il laissé entendre.

Le romancier a continué pour dire qu’en Haïti, il y a un président autoproclamé soutenu par la communauté internationale mais, qui n’est pas accepté par le peuple, pourtant il ne veut pas l’admettre.

Face à cette période difficile que vit le pays, Jean d’Amérique qui vient de signer son premier roman intitulé  » Soleil à coudre » pense qu’il y a une jeunesse qui se met débout dans les rues, et à travers la littérature, les arts, et tout ce dont l’État n’a pas à se mêler.

 » Cette image d’Haïti que vous voyez en ce moment est celle de l’État, non du peuple haïtien, ce dernier sait bien faire les choses » a affirmé l’invité de Paris Direct.

« Soleil à coudre » est une peinture de notre réalité a-t-il fait comprendre alors qu’il faisait référence à son personnage principal, tête fêlée.

Related posts

Françoise Bettencourt Meyers, la femme la plus riche au monde

FlashInfo

4 ans de plus pour Neymar au PSG

Shylene Prempin

Eden Berandoive a assuré aux préliminaires de Miss Univers

Leave a Comment