34.8 C
Port-au-Prince
19 juin 2021
HAITI

L’IFTH et Sco Tour Haïti honorent 50 femmes haïtiennes pour leur impact dans leur communauté

© %author%

Le vendredi 8 janvier 2021 a eu lieu à Port-au-Prince une cérémonie d’hommage, en l’honneur de 50 femmes haïtiennes, chacune issue d’un secteur différent, pour le travail qu’elles ont pu accomplir jusque-là. En effet, tant qu’en Haïti qu’à l’étranger, ces femmes ont été des modèles, et ont su en inspirer d’autres. Cette initiative a pris corps sous l’égide de l’Initiative des Femmes Haïtiennes dans le Tourisme (IFTH) et Sco Tour Haïti (STH).

Si certaines structures attendent le 8 mars pour permettre à certaines femmes d’être sous les feux des projecteurs, d’autres prennent pourtant les devants en rendant hommage à ces femmes inspirantes qui, par leurs entreprises, les actions qu’elles ont posées, les voies qu’elles ont tracées pour d’autres, ont su marquer l’année. On parle ici de Caelle Edmond, Renette Désir, Mardochée Bijoux, Michaelle Jean, Cassandra Jean-François, Esther Chrysostome, pour ne citer que celles-là. En présence d’un public enthousiaste et reconnaissant, ces femmes ont tour à tour reçu leur plaque d’honneur, prix de leur travail.

Cette activité annuelle a pour objectif de donner un coup de projecteur à des femmes qui se sont taillé, malgré les embûches le plus souvent liées au genre, une place dans un secteur quelconque, qui y évoluent et qui réalisent avec habileté leur travail. Selon la coordonnatrice générale de l’Initiative des Femmes Haïtiennes dans le Tourisme, ces femmes méritent d’être récompensées pour leur effort. « La finalité de cette initiative est de travailler à l’implémentation d’un projet d’envergure nationale. Il s’agit de la mise en œuvre du centre d’épanouissement et de rassemblement féminin (CERF), qui offrira un espace de dialogue, de débats et de formation au bénéfice des femmes » déclare-t-elle.

Il est à prendre en compte la sortie massive des femmes pour prendre d’assaut tous les secteurs dans lesquels elles peuvent évoluer. Bravant de nombreux obstacles, elles arrivent tant bien que mal à laisser leur marque et à faire de leur pas, des traces indélébiles dans ce milieu où le machisme semble vouloir à tout prix prendre le dessus. Puissent d’autres structures comme l’IFTH et le STH, emboiter le pas, et prennent conscience du travail de ces femmes et leur en soient reconnaissantes.

Related posts

Port-de-Paix a bel et bien dansé son carnaval

FlashInfo

L’opposition lance un calendrier de mobilisation

FlashInfo

La chorale DEG annonce la sortie d’un nouveau tube avec Rutshelle Guillaume 

FlashInfo

Leave a Comment