25.8 C
Port-au-Prince
19 juin 2021
HAITI

Mr Behead, un homme avec le rap vissé dans son ADN

© %author%

Mr Behead, de son vrai nom Charles Jean Fresca est un rappeur haïtien avec la musique ancrée dans la peau. Avec plus de dix ans de carrière et des projets prometteurs, il tente de se frayer un passage dans le milieu musical haïtien.

Il a fait ses premiers pas dans la musique en 2008, dans un groupe nommé Kill Over Click qui évoluait dans la commune de Carrefour plus précisément à Mahotière 85. Mr Behead se rappelle de cette expérience qui date de plus de dix ans. ‘’ Ça a été un moment inoubliable. Je me souviens surtout de notre dernière musique en collaboration avec Dug G ‘’, dit-il fièrement en citant le surnom de l’ancien rappeur du groupe Rockfam.

Après amples difficultés, Keel Over Click avait cessé de produire. Mr Behead qui commençait à prendre goût à la musique et qui ne voulait pas rester dans l’inactivité toute sa vie, a mis sur pied ‘’ Rezistans 3 ‘’, en 2011, avec deux autres rappeurs de qui il s’est gardé de ne pas trop parler. Le groupe a sorti sa première musique qui a pour titre ‘’ Nou vinn twòp ‘’ en collaboration avec le rappeur populaire Izolan. Après avoir réalisé une autre musique en collaboration avec le Dj Tony Mix, les deux autres rappeurs ne semblaient plus intéressés par le projet ; ce qui allait pousser Mr Behead à prendre une grande decision dans sa vie musicale : lancer une carrière en solo.

Se lancer seul dans la musique et espérer réussir, n’est pas une partie de plaisir dans un pays comme Haïti. Mr Behead, conscient des efforts qu’il fallait déployer pour réussir un tel acte, a lancé sa carrière solo en 2014 avec une musique titrée ‘’ Cheri ou twompe m avè m ankò ‘’, un morceau dont chaque lettre a été tirée d’une histoire vécue par l’artiste. Malheureusement, la musique n’a pas eu l’impact souhaité par Mr. Behead.

En 2020, une collaboration allait marquer la vie du rappeur. Avec Top Tchooko, Yakuza et Sista Killah, il a sorti une musique titrée ‘’ Eske wap fè rap ‘’. ‘’ À travers cette musique, nous voulions dénoncer non seulement les problèmes qui existent dans le mouvement Hip Hop, mais aussi dénoncer l’utilisation de propos pervers dans les musiques ‘’, explique Mr Behead.

Charles Jean Fresca alias Mr Behead, compte plus de dix musiques à son actif.  Kilè,  Gen fo fanm ak fo nèg, Yo panse mal, M prale kay yon djab, sont entre autres quelques titres qui embellissent le parcours de l’artiste.

Mr Behead ne vit que pour la musique. Ancien étudiant en psychologie à la faculté d’Ethnologie, institution qu’il allait abandonner quelque temps plus tard, il a aussi été formé en science noétique, une branche de la philosophie métaphysique et de la philosophie de l’esprit concernant l’intellect et la pensée.
Aujourd’hui, Mr Behead qui a un passif assez riche, se dit fier d’être rappeur. Il se vante pour la qualité de ses musiques. ‘’ Aujourd’hui, les gens peuvent écouter mes musiques n’importe où et n’importe quand. Un parent peut apprécier mes musiques devant ses enfants sans crainte de le pervertir « , dit-il souriant.

Des projets pour l’avenir ? Bien-sûr Il en a. À court terme, Mr Behead compte réaliser la vidéo de sa musique ‘’ Eske wap fè rap ‘’, réalisée en collaboration avec trois artistes. Sur le long terme, l’artiste ne souhaite pas révéler ses projets. Toutefois, il affirme que très bientôt les gens le verront d’un autre œil.

Related posts

Le président de transition, Joseph Mécène Jean-Louis, appelle à la lutte contre la dictature

FlashInfo

Foire de restitution de 25 jours de formation au local de Rezo Nasyonal Fanm Sindike

Amatcia Melissa Felicien

Deux responsables de Canez construction arrêtés pour spéculation illicite

FlashInfo

Leave a Comment