24.8 C
Port-au-Prince
4 août 2021
HAITI

Des principes clés pour bien gérer ses finances en temps de crise selon Madame Daphnée Rosarion

© %author%

Ti koze ak CCFEH en partenariat avec 1000 entrepreneurs haïtiens ont reçu en ligne ce samedi 26 juin, la spécialiste en finances d’entreprise Madame Daphnée JC Rosarion. Celle qui a, à son actif 25 ans de carrière dans le secteur bancaire, a exposé sur « Comment gérer ses finances en temps de crise ». La modération a été assurée par Daniella Jacques, la responsable de la Chambre de commerce des femmes entrepreneures d’Haïti.

Alors que nous vivons une crise sans précédent au niveau sanitaire et sécuritaire, la survie des entreprises se trouve de plus en plus menacée. Ainsi Madame Rosarion, licenciée en sciences comptables a élaboré un ensemble de principes clés à adopter pour contrôler la trésorerie (« tout ce qu’on rentre par rapport à tout ce qu’ on dépense ») de son entreprise en période de crise.

Il faut changer votre état d’esprit
C’est la première règle qu’a indiquée la diplômée en sciences administratives.  » On est dans une situation de subsistance, à cet effet, il faut développer son sens de leadership et aussi une autre vision. Restez soudés à votre clientèle, vos fournisseurs et toutes les entreprises du même secteur d’activité que vous, ainsi que vos partenaires.

Il faut travailler sur votre optimisation
« L’entrepreneur-re doit prendre des actions pour travailler dans de meilleures conditions, car le contexte est difficile et différent ». Elle a profité de souligner le concept de business-modèle, qui implique d’adopter un modèle adéquat pour garder l’entreprise en vie.

Travaillez votre stock
Selon celle qui a passé 14 ans à la Sogebank, travailler son stock demande d’éviter d’approvisionner une grande quantité de produits pendant que la demande est négligeable. « Priorisez une gestion optimale de ton stock pour rentrer de l’argent rapidement que possible » a t-elle ajouté.

L’aspect compte à recevoir ou client
« Dans une entreprise de vente, le meilleur scénario est de vendre à crédit a soutenu Madame Rosarion, mais en temps de crise il faut réduire le délais de compte à recevoir pour ne pas se trouver dans une situation de pénurie ». Si l’entrepreneur-re avait l’habitude de vendre à crédit pour une durée de 50-60 jours, il ou elle devrait les réduire à 30 de préférence. Sans oublier qu’il faut un plan de recouvrement technique pour appeler le client et même l’harceler pour qu’il vienne payer, toujours selon la comptable.

Considérez l’aspect fournisseur
L’experte en finances d’entreprise a conseillé aux chefs d’entreprise de négocier avec leur fournisseur sur les modalités de paiement, en demandant de payer si possible sur un terme plus long que d’habitude.Sans oublier de diversifier ses fournisseurs non seulement pour avoir une variété de produits, mais aussi pour ne pas être en situation inconfortable si le fournisseur est bloqué.

Il faut soigner ses relations
Madame Rosarion s’est accentuée pour dire que tout-e entrepreneur-re doit porter un regard méticuleux sur ses relations avec les différents acteurs de l’entreprise. »Sans client, il n’y a pas de vente ce qui nécessite de bien les considérer. Les fournisseurs, également car vos approvisionnements dépendent d’eux ».

Il faut négocier avec les banques
 » Ne faites pas l’erreur de rester sur vos lauriers et d’attendre la banque pour venir vous parler. Il est important de garder contact avec votre banquier. Faites des banques vos meilleures amies » a conseillé celle qui est à sa 11ème année à la Capital bank.

Réduire les charges de l’entreprise
« Nous ne savons quand va terminer la crise, donc veuillez réduire vos dettes. Il faut toujours avoir du cash dans votre entreprise, car c’est la pire des choses qui puisse arriver à une entreprise, de ne pas avoir aucune réserve ».

Différer les investissements en capital
« On dit souvent que c’est pendant les périodes de crise qu’on retrouve les meilleures opportunités, alors on doit étudier et opter pour des investissements rationnels. Si l’opportunité permettra à l’entreprise de gagner une longueur d’avance sur ses compétiteurs, vous pouvez foncer. Dans le cas contraire, vous allez devoir reporter cet investissement pour une situation propice ».

L’aspect marketing et publicité
« En temps de crise, vous pouvez faire des publicités à moindres coûts.Utilisez davantage le canal des réseaux sociaux pour rester dans l’esprit des clients ».

Eliminer les charges non nécessaires
« Aujourd’hui on doit prendre des mesures drastiques pour stopper les dépenses non nécessaires, afin de conserver la liquidité de l’entreprise. Négocier avec vos employés sur des moyens qu’on peut utiliser pour limiter les dépenses factices. Jouer avec eux la carte de la transparence ».

Élaboration d’un budget pour l’entreprise
C’est un point incontournable dans le succès d’une entreprise. »Grâce à cela vous pouvez contrôler tous les aspects de celle-ci. Elle permet d’avoir une meilleure visibilité sur la liquidité ou cash-flow. La gestion de la trésorerie permet à l’entreprise de ne pas se trouver en cessation de paiement ».

« Je sais que la crise est difficile mais on peut la vivre sereinement. Ne baissez pas les bras.Travaillons de manière rationnelle pour rentabiliser notre entreprise. Après cette crise nous voulons que tous nos entrepreneur-re-s et toutes nos entreprises restent vivants », a t-elle conclu.

Related posts

Assassinat de Jovenel Moïse: les autorités haïtiennes et colombiennes prennent leurs distances avec les révélations de Noticias Caracol

Jeff Thes

Laurent Msellati est le nouveau chef du bureau de la Banque mondiale en Haïti

FlashInfo

Une hyperactive nommée Pedrica Saint-Jean

FlashInfo

Leave a Comment