27.8 C
Port-au-Prince
31 juillet 2021
HAITI

Discordance au sein de la communauté protestante suite à la libération des 4 personnes kidnappées

© %author%

Le pasteur Audalus Estimé, le pianiste Welmir Jean Pierre, les techniciens Jérôme Stephen et Francisco Dorival, kidnappés le premier avril 2021 dans la commune de Carrefour lors d’un service en direct sont libérés contre rançon. Les ravisseurs les ont relâchés dimanche dans la soirée.

Une libération qui soulage leurs proches, la société en général mais qui lève le voile sur une discordance de points de vue dans la communauté protestante en général.

Le président de la Fédération protestante d’Haïti, le pasteur Calixte Fleuridor a fixé sa position lors du journal Premye Okazyon du lundi 5 avril: « C’est assez, le phénomène du kidnapping et de l’insécurité ». Il a souligné le cas récent de kidnapping à Diquini 63, les crimes perpétrés à Bel Air et dans d’autres endroits du pays. « L’église, comme institution morale n’est pas épargnée.

Selon la bible dans le Psaume 11 il est dit : “quand les fondaments seront renversés, le juste que ferait- il ? Ainsi,notre arme c’est la prière. Car la situation actuelle du pays est engendrée par une main invisible. Vous n’êtes pas sans savoir que ce territoire est régi par bon nombre de démons qui boivent du sang quotidiennement. De ce fait nous allons continuer avec la prière », a-t-il expliqué.
Il propose à l’Église de prier et d’agir.

« L’église est attaquée. La limite est franchie. Unissons-nous dans la prière pour que Dieu nous dirige vers une sortie de crise », a-t-il déclaré.

Il termine en lancant un appel à une prise de conscience générale. Il demande aux bandits de déposer les armes et au gouvernement actuel de prendre ses responsabilités ou de tirer sa révérence s’il n’en est pas capable.

Pasteur Forge a donné sa position sans langue de bois sur le sujet.  » C’est un crime d’État, c’est un crime organisé. Je dis la chose telle qu’elle est, le rôle de l’évangile est d’annoncer la bonne nouvelle et de dénoncer les dérives. Nous faisons face à un État bandit”, a-t-il martelé.

Il prend le contre-pied du pasteur Fleuridor en ajoutant que l’église doit avoir un language clair et se soulever.” Je crois beaucoup dans la prière toutefois je ne peux pas passer tout mon temps dans la prière alors qu’on me massacre. Le Pasteur Audalus était devant le trône lorsque les bandits l’ont enlevé. Des actions doivent être posées. On doit fouler le béton pour tout dénoncer. Comme le président disait qu’il allait distribuer des “tapes”. On a pour ainsi reçu la nôtre” a-t-il avoué.

Le pasteur Jean Bilda Robert de l’Église évangélique d’Haïti va dans le même sens que le pasteur Forge. « Nous allons dans la même direction que les pasteur Calixte, pasteur Forge ainsi que le pasteur Gérald Bataile, car ce travail est collectif. Nous ne pourrons continuer sur cette voie. Il n’est pas une question d’église adventiste, d’église évangélique, d’église protestante. Tout le peuple se trouve concerné. De ce fait, il faut un plan stratégique à trois niveaux : Sur le plan administratif, on écrit pour dénoncer, sur le plan spirituel continue de prier et sur le plan d’action, on doit investir les rues. La communauté protestante doit marcher. On ne doit pas attendre qu’un autre cas d’enlèvement se répète. » A t’il soutenu.

L’ancien sénateur du Sud-Est, le pasteur Dieupie Chérubin se dit consterné par cette situation et accuse le comportement de l’Eglise chrétienne.  » J’avance que l’église doit faire son mea culpa car elle est responsable de tout ce qui arrive dans le pays. Nous agissons en opportunistes », a-t-il souligné. Les églises doivent s’unir en mettant leurs différends de côté, enseigner au peuple les recommandations à faire. aux candidats à l’approche des élections “ a-t’il conseillé. Pour conclure, le Pasteur et Sénateur Chérubin a déclaré que le gouvernement est à cent pour cent complice et responsable de ce fléau.

Le docteur Greger Figaro, responsable de Gospel kreyol Ministry en a profité pour faire le point sur l’enlèvement. Lors de l’activité ecclésiastique, ils étaient au nombre de 16 dans l’espace. Ils ont enlevés 4 d’entre eux. Les kidnappeurs constitués principalement de jeunes sont venus dans deux voitures et ont bloqué la rue. Ils étaient armés jusqu’aux dents. Après maintes négociations, contre rançon, les personnes séquestrées sont relachées à martissant 7 le dimanche dans la nuit.

Related posts

Le prix de la Médaille D’or D’ingénieurs Canada, attribué au professeur Samuel Pierre

Shylene Prempin

L’intervention du Président de la République monsieur Jovenel Moïse au Conseil de Sécurité de l’ONU pour la présentation de son bilan

FlashInfo

Le premier secrétaire à l’ambassade d’Haïti aux Bahamas, Karl-Henry Chatelier, démis de ses fonctions

FlashInfo

Leave a Comment