27.8 C
Port-au-Prince
31 juillet 2021
HAITI

Grande mobilisation autour de la marche du secteur protestant

© %author%

Sur l’invitation du secteur protestant et des organisations de la société civile, des secteurs et des personnalités venant de divers horizons marcheront ce dimanche 28 février dans plusieurs rues de la capitale. C’est un énième mouvement de protestation contre le pouvoir en place.

Les commentaires favorables sur la marche déferlent sur la toile. Chrétiens, artistes, acteurs, personnalités politiques, simples citoyens s’accordent à fouler pacifiquement le sol pour dire non face à l’insécurité, au kidnapping et à la dictature.

La Commission Protestante Contre la Dictature en Haïti (CPCDH) fraîchement créée par des pasteurs et structures protestantes est à l’initiative de la marche pour ce dimanche. Beaucoup de gens d’autres secteurs s’y adhèrent visiblement quand on tient compte de leur commentaires sur les réseaux sociaux ou dans la presse.

« Demain nous encourageons tout le monde à investir les rues pour protester contre la dictature et le kidnapping » a tweeté l’ancien sénateur Youri Latortue. Toutefois il a souligné aux participants de ne pas oublier de porter leurs masques. Plus loin il a fait savoir que son parti AAA marchera aussi dans les rues.

L’ancien sénateur de l’Artibonite se montre intransigeant et opposant farouche au pouvoir ces derniers temps. Il a fait deux sorties incisives à travers des médias étrangers pour dénoncer selon lui les dérives dictatoriales de l’actuel président contesté et son refus de remettre les clés du palais alors que son mandat est arrivé à terme.

Pour sa part Jimmy Jean Louis, célèbre acteur et mannequin haïtien, dans une courte vidéo diffusée sur les réseaux a fait remarquer qu’il supporte la marche contre le kidnapping. « La situation d’insécurité et de kidnapping que connait le pays me boulverse » a-t-il confié à ses followers sur twitter. Se référant au récent enlèvement contre les techniciens de retour de Jacmel après un tournage, il se dit être anéanti car il s’agit du domaine dans lequel il investit. « M ap apiye avèk fòs mach pasifik k ap fèt dimanch 28 fevriye a » a-t-il déclaré sans détour ni langue de bois.

Dans la même veine, des femmes ont élevé la voix pour dire qu’elles gagneront les rues.

« Demain, c’est un devoir citoyen pour dire non contre un retour à la dictature » a martelé Edmonde Supplice du parti Fusion des Sociaux-démocrates. L’ancienne candidate à la présidence a rappelé la fin du mandat constitutionnel de Jovenel Moise dans un tweet.

Avec des hashtags #abadiktati #ripti, la militante féministe Pascale Solages a affirmé sa participation dans la marche. « Dimanche, je marche » a-t-elle publié sur ses comptes.

Ils sont nombreux celles et ceux ayant confirmé leur présence à la marche, d’autres en revanche pour une raison quelconque se trouvent dans l’incapacité d’y prendre part. C’est le cas de la jeune chanteuse Anie Alerte qui devra aller remplir un contrat en Floride. « Je veux publiquement m’excuser de mon absence à la marche » s’est-elle affligée. Elle a encouragé les jeunes et les haïtiens conséquents à fouler le béton. « On a vu assez, les choses doivent changées » argumente-t-elle.

Interrogé quelques heures avant le grand jour de la marche, le Pasteur Gérard Forges de la Commission protestante contre la dictature rassure que toutes les dispositions sont adoptées pour la réussite de cette journée de mobilisation.

Les deux points de rassemblement prévus sont le champ-de-mars et le carrefour de l’aéroport baptisé « kafou rezistans » pour aller en direction du BINUH à Juvenat afin de délivrer un message.

Il faut rappeler que la Police Nationale d’Haïti a été notifiée de la marche et avisée du parcours dans une lettre qui date du 22 février 2021.

Related posts

Quand Jean Baden Dubois fait le point sur la stabilité macroéconomique et la politique monétaire

Tataille Jessie Lisa

Lancement du projet « Services intégrés de développement d’opportunités économiques et création d’emplois »

Herline Clerdade J. Prud'homme

Un agent de la 27ème promotion de la police nationale tué par balles

FlashInfo

Leave a Comment