27.8 C
Port-au-Prince
31 juillet 2021
HAITI

Kerrybens, une grande promesse du slam en Haïti

© %author%

Il s’appelle Roubens Alexandre mais, ses « tizè » le rebaptisent Kerrybens. Il est poète, diseur, rappeur, slameur et le big boss d’Artzon, un méga collectif d’artistes, selon ce qu’il nous raconte. Il vient d’annoncer un nouveau projet de huit (8) titres de rap et de slam. Sera-ce collectif ou purement personnel? Rien n’est sûr pour l’instant.

Kerrybens, de son vrai nom Roubens Alexandre est un jeune artiste haïtien. Il est slameur, rappeur et poète. Il se dit graphic-designer également.
Interrogé sur la raison pour laquelle il a choisi la voie du slam, l’artiste qui n’a pas trouvé de réponse facile, pense que l’affection de ses principaux fans est ce qu’il a de plus cher à y gagner.

Kerrybens se dit insatisfait de la définition que les autres pratiquants ont souvent donnée au slam, à savoir :  » Claquer les mots. » Le slam est pour lui un outil qui lui permet d’aborder certains problèmes de la société.

Ce jeune homme de 25 ans qui place la différence entre le rap et le slam dans une question de tonalité s’est déjà construit un palmarès.

Déjà quatre vidéos en circulation, le slamo-rappeur, (comme il se plait à le dire) vient de lancer un projet intitulé  » M se mwen ». Selon lui, Il peut s’agir d’un EP mais, vue la montée de la pandémie du nouveau coronavirus, il peut se contenter de livrer successivement les sept titres dont est constitué le projet pendant sept (7) mois.

Chanteur et compositeur, Kerrybens ne compte pas trop sur les membres de son collectif pour  » M se mwen. »

« J’avais un projet de ce genre. J’y ai invité un autre artiste, après avoir accepté, il a renonncé alors même que je me donnais à fond pour la concrétisation de ce rêve. », a t-il expliqué avant de faire savoir qu’il trouve que c’est beaucoup plus sensé de faire cavalier seul.

Évoluant sous le slogan:  » Black art bouj bouj », l’artiste a déclaré qu’il est très proche des luttes des noirs. Toutefois, il ne se voit pas comme un raciste ou un anti-blanc.

Honneur, amour et passion, voilà qui caractérisent le rapport de Kerrybens avec le rap et le slam. Cependant, il ne vit pas tout à fait de ses efforts dans ce domaine. Pas encore en tout cas! C’est son métier de graphiste qui lui garantit la vie aujourd’hui. Non seulement il en pratique, il en enseigne.

Et oui, le slameur a son goût. Il a avoué qu’il aime beaucoup les femmes. Mais, nous devons croire qu’il en redoute certaines catégories.
Ce que nous pouvons voir dans un slam intitulé  » Son fanm » qu’il considère comme l’un de ses classiques. On y voit un personnage qui est en train de dessiner une fille. Elle est belle, intelligente, mais aussi bouleversante.

« Son fanm depi wè l ou pa ka pa pran tiz », a t-il déclaré.
Cependant, si la fille qu’il décrit est jolie, elle est aussi un objet de tromperie, selon ses dires.

Questionné par  » Haïti Flash Info » sur le sens de son message, il a avoué qu’il n’a aucun préjugé envers les femmes et les filles.

 » Mais, je n’arrive pas à comprendre comment une fille éduquée comme elle soit aussi instable dans sa vie. », a t-il dénoncé.

Voyant la passion avec laquelle il disait son texte, nous l’avons interrogé sur son rapport avec le personnage qu’il décrit dans cette oeuvre. « Non, c’est une femme imaginaire », a t-il lancé. On dirait même qu’il a voulu dissiper un doute.

Avec tous ses chapeaux, Roubens Alexandre qui se dit un homme responsable veut faire de Kerrybens son porte-parole.

Dans son engagement pour une société haïtienne équilibrée, il croit que tout le monde doit être conscient de la nécessité de s’y mettre.

Pour lui, abandonner n’est jamais une solution. Il appelle les jeunes à s’impliquer dans la lutte pour le changement. « Ce n’est pas normal ici », remarque t-il. Mais, il croit que nous devons croire encore que nous pouvons construire un avenir meilleur en Haïti.

En effet, avec la sortie du clip  » En parabole » le 16 juin dernier, « M se mwen » fait ses premier pas.

Avec ses sept nouveaux titres dont quatre vidéoclips, la chaine youTube Artzon s’annonce très attractive.

Related posts

Des lignes téléphoniques disponibles dans le cadre de la lutte contre le kidnapping

Loubert Corvil

Le centre « Kay Trans Haïti », un lieu de refuge pour les transsexuels

FlashInfo

Incendie au centre-ville du Cap-haïtien

FlashInfo

Leave a Comment