27.8 C
Port-au-Prince
31 juillet 2021
HAITI

L’ancien ministre Daniel Supplice à la DNL pour parler de l’historique congrès de l’Arcahaie

© %author%

La Direction Nationale du Livre (DNL) a reçu Monsieur Daniel Supplice sociologue, écrivain, ex-ministre des haïtiens vivant à l’étranger en conférence le 14 mai dernier en ses locaux à Bois Verna sur le thème «  Congrès de l’Arcahaie et la création du drapeau ».

En prélude à la commémoration du 218ème anniversaire du Bicolore Haïtien le 18 mai prochain, la DNL a reçu hier en conférence Mr Daniel Supplice. Le sociologue a tenu à soulever des points inédits de la révolution Haïtienne de 1804: les facteurs déterminants pour le fameux congrès de l’Arcahaie, les sources de financement de la guerre de l’indépendance et la question de la nationalité de ceux qui sont nés avant 1804.

Selon Mr Supplice, la fête du drapeau que l’on célèbre en Haïti tous les 18 mai est une réduction puisque cette réunion qui a conduit à la naissance du drapeau haïtien s’était déroulée pendant quatre jours. Il a profité pour rappeler les difficultés qu’il y a eu  avant que les généraux aient trouvé une entente: ils ne pouvaient pas s’entendre parce que les gens de couleurs ne voulaient pas de Dessalines,  a-t-il lâché.

« Les différentes batailles que les affranchis ont perdues dans leurs luttes contre les blancs et contre les troupes de Dessalines, la confiance qu’il y a eu dans le camp des nouveaux libres avaient forcé les mulâtres et les noirs à s’unir à St-Domingue », a expliqué l’écrivain.

Le congrès de l’Arcahaie dont on a fait un mythe est une stratégie militaire. Dessalines était un militaire, il savait planifier ses interventions, a-il laissé entendre comme s’il voulait enlever un peu de mystique à la personnalité du père-fondateur de la nation et vanter le soldat qu’a été ce dernier.

Dans un moment où beaucoup de gens se questionnent sur les possibles dessous de la création du « Jardin de Toussaint Louverture » en France et cette affaire de « Toussaint Louverture, le Franco-Haïtien », plusieurs sont ceux  qui voient une sorte de récupération de la part de l’ancienne Métropole. L’ancien Ministre du président Michel Martelly a fait valoir son point de vue: Haïti a pris naissance le premier janvier 1804 donc tous ceux et celles qui sont nés jusqu’au 31 décembre 1803 sont nés à St-Domingue dit-il, laissant le soin au public de conclure.

Après le choc qu’a provoqué la nouvelle nationalité du héros haïtien, Toussaint Louverture, le public était frappé d’une nouvelle découverte à savoir que ce sont des commerçants français qui ont financé les batailles aboutissant à l’indépendance Haïtienne.

« Les nègres n’avaient pas d’argent à part quelques uns. Ce sont des français dans les provinces qui se sentaient affectés par les nouvelles mesures prises par Napoléon Bonaparte qui ont financé la révolution », a-t-il fait savoir.

Des propos qui ont mobilisé l’étonnement des quelques vingtaine de personnes qui ont constitué le public. Le sociologue a même assuré qu’il y a des documents pouvant prouver son énoncé.

 « J’ai même vu des lettres que Dessalines avait écrites à son ministre des finances pour exiger des années de franchise pour certains commerçants français qui avaient financé les guerres de l’indépendance », a-t-il avoué.

D’après les dires de l’intervenant du jour, on nous aurait caché certaines vérités sur notre histoire. » Yo di Desalin pa vle wè blan, fòk yo di ki blan l pa vle wè a. » a lancé Mr Supplice qui a été ambassadeur d’Haïti dans plusieurs pays dont la République Dominicaine.

En ce qui concerne la participation des femmes dans les guerres menant à l’indépendance d’Haïti, le sociologue dit ne pas trouver des documents relatant l’histoire d’une femme qui serait élevée à un grade militaire. Selon lui, à cette époque, c’était l’organisation des armées, de ce fait, il n’ y avait aucune femme dans les troupes.   

En retraçant l’une des plus émouvantes pages de l’histoire moderne, celle qui inclut cette union historique des noirs et des mulãtres qui a eu lieu à l’Arcahaie, ville du vaillant « Capois la mort »  et qui a conduit à la naissance du drapeau, l’ancien diplomate se croit inscrit dans un processus d’éducation et de diffusion des faits importants de l’histoire du peuple haïtien.

Cette conférence a été en somme une nouvelle interrogation sur l’histoire du pays de Toussaint Louverture, de Jean Jacques Dessalines, d’Henri Christophe, de Capois la mort, d’Alexandre Sabès Pétion et de tant d’autres.

Related posts

DANOLA EN DUO AVEC ROODY ROODBOY

FlashInfo

Le DG de la PNH est en deuil

FlashInfo

NATACHA BOURDEAU, INVITÉE SPÉCIALE DE LA SOIRÉE D’ANNIVERSAIRE DE TJO ZENNY

FlashInfo

Leave a Comment