27.8 C
Port-au-Prince
31 juillet 2021
HAITI

Mon amie est assassinée alors que je suis Premier Ministre, dixit Claude Joseph

© %author%

Le Premier ministre a.i Claude Joseph a donné une conférence de presse en sa résidence privée sur les massacres qui ont lieu à Delmas 32 et Christ-Roi. Plusieurs autres personnalités ont été sur les lieux parmi lesquelles Pradel Henriquez le Ministre de la Culture et de la Communication et Léon Charles le Directeur général de la Police Nationale d’Haïti, qui ont pris la parole.

C’était dans une atmosphère pesante que le Secrétaire d’État à la communication Frantz Exantus a ouvert la causerie. On a retrouvé un Chef de Gouvernement larmoyant qui avait du mal à s’exprimer correctement, étant donné que l’une des victimes à savoir Antoinette Duclaire était l’une de ses amies proches.  » Antoinette Duclaire que beaucoup connaissaient sur le nom de Netty était mon amie. Je la considérais comme une sœur. Ça ne la dérangeait pas de dire aux autres personnes qui faisaient partie de la même organisation politique qu’elle, que j’étais son ami. Peu importe nos discussions, notre amitié restait intacte. Netty était tolérante et intègre. Mon amie est assassinée alors que je suis Premier Ministre », a déclaré Claude Joseph, les larmes aux yeux terminant son allocution avec un visage peiné et attristé.

Il a assuré par ailleurs que ces crimes ne resteront pas impunis en rappelant que depuis le 17e siècle « nous pratiquons une violence politique systémique ».

Suivi du Directeur général de la PNH, Léon Charles qui a clamé haut et fort que Fantom 509, qualifié de « groupe terroriste » est le seul responsable de cette tuerie.

« Étant le Directeur général de la police, je ne savais pas que des citoyens haïtiens avaient la capacité d’ôter la vie de paisibles citoyens avec une telle cruauté », a-t-il balancé furieusement.

Pour ceux et celles qui demandaient pourquoi le numéro un de la police a indexé Fantom 509 comme responsable de l’affaire. Il a répondu que c’est « parce que les assassins ont toujours été connus.Lapolis tap swiv yo ».

Il en a profité pour mettre en garde les présumés assassins.  » 509 map rive sou nou e mwen gen pou devwa pou m estope nou sou ben de san an. Nou komanse deja e kelkeswa kote nou al kache sou planet la. Nou pral travay pou n bay yon repons ».

De son côté le Ministre de la Culture et de la Communication, Pradel Henriquez a mentionné qu’ils ont programmé un Conseil des ministres à l’extraordinaire, hier mercredi, sur la situation à Delmas 32 et Christ-Roi. Il a précisé que la question de la pandémie a été soulevée.

« Durant ce Conseil, nous avons abordé le sujet des massacres, mais aussi la question sanitaire dans le pays. Car cette dernière bouleverse encore le monde. Chez nous, nous laissons le cap des 400 morts vers 450-500, ce qui est grave dans une société déjà traumatisée. Et comme mesures concrètes, le Conseil a reconduit l’état d’urgence pour encore 15 jours », a-t-il informé.

Related posts

Dans une interview, Martine Moïse raconte les dessous de l’assassinat de son mari au New York Times

Marckenley Elie

Une deuxième édition du festival international vodou prévue pour la fin du mois de Novembre

FlashInfo

Un « fly boat » a fait naufrage au large de la Gonâve

Sheen-Love Prévilon

Leave a Comment