27.7 C
Port-au-Prince
30 juillet 2021
HAITI

Père David Cesar, départ pour l’éternité d’un illustre musicien 

© %author%

Le père David Cesar, Directeur de l’école de musique Sainte-Trinité et de l’orchestre philharmonique portant le même nom, est décédé ce jeudi 10 juin à l’âge de 56 ans. Maestro de grand calibre, il aurait perdu la vie après avoir été testé positif au coronavirus. Le monde évangélique pleure le départ de ce grand homme qui s’est toujours identifié comme un amoureux de la musique classique.

En 1996, il a été nommé directeur de l’école de musique Sainte-Trinité avant de devenir en 2000 directeur de l’orchestre philharmonique. Violoniste et altiste, professeur de musique à temps plein à Sainte-Trinité, le père David Cesar a passé 45 ans au service de cet orchestre, lequel il avait intégré à l’âge de huit ans, soit en 1976. 

Élevé dans une famille de laïcs dévouée au ministère, il a vu le jour à Port-au-Prince le 1er mars 1965. Sa marraine, la religieuse nommée sœur Anne-Marie, avait institué l’école de musique Sainte-Trinité en 1956. La mère de David Cesar était très dévouée à l’Eglise épiscopale, elle passait la majeure partie de son temps soit au couvent de la congrégation Sainte Trinité soit à l’école où elle travaillait. Ainsi, M.Cesar qui n’était qu’un enfant, a grandi dans un univers religieux où il a suivi ses premiers cours de musique à l’école Sainte-Trinité à l’âge de trois ans.

Ancien élève du Petit Séminaire Collège Saint-Martial, David Cesar a été ordonné prêtre de l’Eglise épiscopale en 1991. Fameux musicien, il faisait partie des plus anciens prêtre actifs du diocèse épiscopal en Haïti. Marié et père de famille, M. Cesar avait effectué des études en sciences juridiques, même s’il ne les avaient jamais pratiqués.

Si son visage vous paraît familier, c’est que vous avez l’habitude de regarder Podium Quartiers ; un concours de chants inter-quartier sur la télévision caraïbe, où M. Cesar constituait parfois les membres du jury. Aujourd’hui, le monde musical est en deuil. Selon les informations, cet homme qui ne vivait que pour la musique vient d’être emporté par la foutue  Covid-19.

Related posts

NATACHA BOURDEAU, INVITÉE SPÉCIALE DE LA SOIRÉE D’ANNIVERSAIRE DE TJO ZENNY

FlashInfo

Martissant : une infirmière est assassinée d’une balle à la tête

Shylene Prempin

Haïti parmi les 52 lieux à visiter et à apprécier en 2021

FlashInfo

Leave a Comment