27.8 C
Port-au-Prince
31 juillet 2021
INTERNATIONAL

Tuerie de masse dans une école en Russie, 11 personnes ont perdu la vie

© %author%

Un adolescent de 19 ans s’est introduit ce 11 mai dans son ancienne école dans la ville de Kazan au centre de l’immense pays de Vladimir Poutine pour ouvrir le feu. A l’issu de son acte, 11 personnes ont été tuées.

Les images publiées par des témoins montrent des enfants et des adolescents qui se jettent des fenêtres du bâtiment de trois étages pour s’échapper. Les autorités russes ont décrété la journée de demain, journée de deuil national afin de rendre hommage aux nombreuses victimes.

« C’est un grand malheur. Les victimes sont des collégiens qui étaient en dernière année. Ils ont péri ici, au troisième étage. L’enquête est en cours, toutes les forces de sécurité sont déployées, et toute l’aide nécessaire sera apportée à l’école et aux familles. Aujourd’hui, c’est une grande tragédie pour notre République et pour notre pays », a déploré Roustam Minnikhanov chef de la république du Tatarstan qui avoue avoir entendu une explosion, puis des coups de feu dans le bâtiment de l’école au moment de l’attaque.

Après la tuerie, le porte-parole du Président Vladimir Poutine a fait savoir que ce dernier a ordonné un passage en revue des règles régissant le port d’armes dans le pays. Il a aussi notifié les vœux de sympathies du Président à l’endroit des familles des victimes. Les autorités du Tatarstan quant à elles ont annoncé le renforcement des mesures de sécurité dans les autres écoles de la ville.

Notons que cette tragédie rappelle celle du 17 octobre 2018 où un lycéen avait tué 19 personnes avant de se donner la mort dans un lycée de Kertch, ville de la péninsule située au sud de l’Ukraine et à l’Ouest du Kraï de Krasnodar en Russie.

Related posts

Freda obtient la mention spéciale Découverte Prix François Chalais à Cannes

Marckenley Elie

Et la France se met à fabriquer des vaccins contre la Covid-19

Marie Fillette Guerlie Edouard

Mali : tentative d’assassinat contre le président de transition, Assimi Goïta

Marckenley Elie

Leave a Comment